La Liberté

Une justice sous tension

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Réunie ce mercredi matin, l’Assemblée fédérale a réélu tous les juges fédéraux, malgré les critiques qui avaient été émises avant ce scrutin. © Keystone
Réunie ce mercredi matin, l’Assemblée fédérale a réélu tous les juges fédéraux, malgré les critiques qui avaient été émises avant ce scrutin. © Keystone
Partager cet article sur:
23.09.2020

Yves Donzallaz, affilié à l’UDC, et tous les autres juges fédéraux ont été réélus par l’Assemblée fédérale

Philippe Castella

Parlement » Cela n’aurait dû être qu’une simple formalité. Ce mercredi matin, l’Assemblée fédérale, soit les deux Chambres réunies, a procédé à la réélection des juges du Tribunal fédéral pour un nouveau mandat de six ans. Mais voilà que l’affaire Donzallaz a transformé cette formalité en imbroglio politique avec pour enjeu rien de moins que l’indépendance des trois pouvoirs (gouvernement, parlement, justice).

C’est l’UDC qui a mis le feu aux poudres il y a quelques semaines en proposant de ne pas réélire l’un des juges portant ses couleurs, le Valaisan Yves Donzallaz, au motif que celui-ci ne défendait plus les valeurs du parti. Parmi les reproches formulés, une décision du Tribunal fédéral (TF) remontant à cinq ans, qui donne la primaut&eac

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00