La Liberté

Un risque accru de noyades

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Dans l’Aar, le courant peut piéger les baigneurs et bateaux pneumatiques. © Keystone
Dans l’Aar, le courant peut piéger les baigneurs et bateaux pneumatiques. © Keystone
Partager cet article sur:
16.07.2020

La ruée des baigneurs sur les lacs et rivières préoccupe les milieux de la prévention

Thierry Jacolet

Prévention » Ne pas baisser la garde. Cette maxime qui tourne en boucle en société depuis le début de l’épidémie du Covid-19 est aussi valable par ricochet sur les lacs et rivières du pays. A la différence qu’elle concerne surtout les accidents en milieu aquatique. Dès le retour du soleil, les gens sortis de confinement se sont jetés à l’eau. Certains relâchent la vigilance, négligent les risques, comme un réflexe libérateur après plus de deux mois de vie sociale sous cloche.

«De plus en plus de baigneurs ou d’amateurs de lacs et de rivières ne respectent et ne suivent pas les règles, recommandations et signaux», observe Letizia Paladino, porte-parole de la Police cantonale bernoise. Cette indiscipline est d’autant plus perceptible que la fréquentation des eaux libres augmente fortement cet &eac

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00