La Liberté

Un rassemblement scout géant

Le plus grand camp fédéral jamais organisé se prépare dans la vallée de Conches

Sur l’aérodrome désaffecté d’Ulrichen, on s’active pour préparer les infrastructures d’un camp fédéral de tous les superlatifs. © Keystone
Sur l’aérodrome désaffecté d’Ulrichen, on s’active pour préparer les infrastructures d’un camp fédéral de tous les superlatifs. © Keystone

Federico Bragagnini

Publié le 16.07.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Haut-Valais » Depuis une semaine, bénévoles et travailleurs s’affairent sous un soleil de plomb pour aménager le site dans la vallée de Conches (VS) qui accueillera, du 23 juillet au 6 août, le plus grand camp fédéral scout jamais organisé. Quelque 30 000 jeunes seront présents chaque jour. Les infrastructures sont à la mesure de l’événement. «Nous sommes dans les temps», a assuré hier à l’ATS la coresponsable du camp Seraina Schwizer, alias Kolibri, lors d’une visite des lieux.

Pour donner une idée de l’importance de l’événement dans la vie d’un scout, un camp fédéral est organisé uniquement tous les 14 ans. Les deux précédentes éditions ont eu lieu dans la vallée de la Linth en 2008 et dans la région du Napf en 1994. Avec plus de 48 000 membres actifs, le Mouvement scout est la plus grande organisation de jeunesse du pays.

Dans la vallée de Conches, c’est le site d’un aérodrome militaire désaffecté à Ulrichen, entre les localités de Münster et Obergesteln, qui a été choisi pour accueillir ce rassemblement dont le budget atteint 25 millions de francs.

170 terrains de football

Cette vaste plaine de 120 hectares, soit l’équivalent de 170 terrains de football, a été divisée en six «continents», eux-mêmes partagés en quartiers qui auront chacun leur propre «place» pour des activités en commun.

Toutes les catégories d’âge seront présentes à Conches, à l’exception des Castors (5-7 ans), trop petits, qui devront attendre quatorze autres années avant de vivre l’expérience d’un camp fédéral. Les plus jeunes présents seront les louvettes et louveteaux (dès 7 ans), qui n’effectueront cependant qu’une semaine sur deux.

Au total, ce sont quelque 800 «unités» de scouts, en provenance des 22 associations cantonales, qui viendront planter leurs tentes dans la vallée de Conches.

Accueillir ces dizaines de milliers de jeunes représente un vrai défi du point de vue de la logistique. En grande partie des bénévoles, les organisateurs (quelque 450 scouts) sont appuyés par l’armée et la protection civile, alors que les travaux plus délicats sont réalisés par des entreprises professionnelles.

Et les infrastructures complexes ne manquent pas. Au chapitre de la sécurité, un centre de secours capable d’accueillir quelque 800 personnes par jour est ainsi en cours de construction. Une à deux ambulances seront prêtes en permanence. Ce «petit hôpital» sera également à disposition de la population locale, affirme Martin Lustenberger («Goofy»), du domaine de la logistique.

Toujours pour veiller à la sécurité des jeunes, un poste de police avec pas moins de 40 gendarmes sera aménagé au sein du camp. Un camion de pompiers sera toujours présent, avec 10 soldats du feu sur le qui-vive.

L’un des défis majeurs d’une telle manifestation est représenté par le ravitaillement en nourriture. Pour cela, une tente géante de 3400 m2 (la moitié d’un terrain de football) est en cours de construction.

A l’intérieur de la halle, un frigo géant d’environ 1100 m2 (la taille d’une piscine olympique) permettra de conserver la nourriture à une température entre 2 et 5 degrés. Un équipement «unique en Europe», assure Martin Lustenberger. Afin de limiter la consommation d’énergie, l’installation sera refroidie en partie avec l’eau du Rhône. Les constructeurs s’affairent par ailleurs à l’installation d’une scène, qui accueillera plusieurs concerts durant la quinzaine.

De Conches à l’ISS

Autre édifice qui prend forme sur la plaine, une tour panoramique en bois de 12 mètres de haut. Elle accueillera notamment le groupe scout «Radio et Internet», qui s’active pour promouvoir les échanges entre scouts au niveau international. Mais cette fois, ses membres visent un peu plus haut: ils tenteront en effet d’entrer en contact avec la Station spatiale internationale (ISS). ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11