La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Stocker du gaz au sous-sol: une alternative largement inexplorée

Le stockage souterrain de gaz reste inexploité, faute d’investissements financiers et de connaissances

Les réservoirs de Schlieren ne suffisent pas à alimenter la Suisse en cas de pénurie de gaz. © Keystone
Les réservoirs de Schlieren ne suffisent pas à alimenter la Suisse en cas de pénurie de gaz. © Keystone

Maude Bonvin

Publié le 08.11.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Energie » La guerre en Ukraine a mis en évidence la dépendance de la Suisse en matière énergétique. Le gaz fait tout particulièrement défaut sur sol helvétique. Conséquence: 15% de la consommation annuelle du pays doivent être stockés dans les pays voisins, suivant une règle européenne.

La Suisse dispose toutefois de réservoirs de gaz en surface à Schlieren, dans le canton de Zurich. Reste que ces provisions s’avèrent trop modestes pour faire face à une éventuelle pénurie. Le sous-sol recèle un plus fort potentiel, d’après Nicole Lupi, spécialiste en géothermie à l’Office fédéral de l’énergie (Ofen). Cette solution s’avère moins onéreuse que les installations en plein air et rejette moins de CO2 dans l’air.

Marché tr&e

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11