La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Si le Conseil fédéral doit être majoritairement latin pendant six à huit ans, ce ne sera pas une période infernale»

La sénatrice jurassienne de 58 ans est l’une des deux candidates retenue par les socialistes pour succéder à Simonetta Sommaruga. Elle conteste le reproche de candidature alibi et estime qu’elle parviendra à convaincre les parlementaires de l’élire.

Elisabeth Baume-Schneider, citoyenne des Breuleux, a réalisé un petit exploit en parvenant à être sélectionnée. ©KEYSTONE © keystone-sda.ch
Elisabeth Baume-Schneider, citoyenne des Breuleux, a réalisé un petit exploit en parvenant à être sélectionnée. ©KEYSTONE © keystone-sda.ch

Bayron Schwyn

Publié le 27.11.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Politique » Elle rayonnait devant la nuée de journalistes présents ce samedi au Palais fédéral, à Berne. La sénatrice jurassienne Elisabeth Baume-Schneider, 58 ans, a été retenue sur le ticket socialiste, avec la conseillère aux Etats Bâloise Eva Herzog, 60 ans, pour l’élection au Conseil fédéral. Elles seront départagées par l’Assemblée fédérale le 7 décembre prochain.

La citoyenne des Breuleux a réalisé un petit exploit en parvenant à être sélectionnée. Elle a répondu à nos questions et à celles d’autres médias.

Elisabeth Baume-Schneider, comment vous sentez-vous?

Je suis très heureuse et très motivée pour la suite. Je me réjouis de pouvoir continuer à porter cette voix humaniste du parti sociali

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11