La Liberté

Sévérité avec les chauffards

Publié le 29.11.2022

Temps de lecture estimé : moins d'1 minute

Partager cet article sur:

Conseil des Etats » Les chauffards devraient normalement être punis d’un an de prison et se voir retirer leur permis pendant deux ans au minimum. Après le National, le Conseil des Etats a fait marche arrière lundi par 29 voix contre 14, suite au tollé suscité par les réductions de peine envisagées.

Le parlement s’était initialement mis d’accord pour supprimer la peine plancher et réduire de moitié la durée du retrait de permis. Les réactions n’ont pas tardé. La fondation Road Cross Suisse, qui accompagne les victimes d’accidents de la route, est montée au créneau, brandissant la menace du référendum.

Les accidents graves ont diminué depuis l’introduction de peines plus sévères, souligne-t-elle. Pas question de les affaiblir. La menace semble avoir été prise au sérieux. Le National est aussi revenu en arrière, en introduisant une nuance. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11