La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Réforme de l’AVS: Pierre-Yves Maillard et Johanna Gapany croisent le fer

Au cœur du débat entre le conseilller national socialiste et la conseillère aux Etats libérale-radicale: la question des inégalités salariales qui frappent les femmes

Le conseiller national Pierre-Yves Maillard (ps, VD) voit la réforme de l’AVS comme un «recul» face aux inégalités. Pour la conseillère aux Etats Johanna Gapany (plr, FR), «maintenir une inégalité sur l’âge de la retraite ne fait pas avancer sur le champ de l’égalité». © Charly Rappo
Le conseiller national Pierre-Yves Maillard (ps, VD) voit la réforme de l’AVS comme un «recul» face aux inégalités. Pour la conseillère aux Etats Johanna Gapany (plr, FR), «maintenir une inégalité sur l’âge de la retraite ne fait pas avancer sur le champ de l’égalité». © Charly Rappo

Philippe Castella

Publié le 12.09.2022

Temps de lecture estimé : 16 minutes

Partager cet article sur:

Prévoyance » Elle, la jeune sénatrice de droite, soutient le relèvement de l’âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans. Lui, le vieux briscard de gauche, le combat. Duel de genre et de génération autour d’un enjeu central: l’avenir de la plus populaire de nos assurances sociales. La libérale-radicale Johanna Gapany et le socialiste Pierre-Yves Maillard croisent le fer sur la réforme de l’AVS soumise au peuple le 25 septembre.

Johanna Gapany, ne trahissez-vous pas la cause des femmes en soutenant le relèvement de l’âge de la retraite à 65 ans?

Johanna Gapany: Non, on parle de consolider l’AVS et l’âge de la retraite est une partie de la réforme. Pour les femmes qui arrivent à la retraite maintenant, c’est un changement important, c’est clair. Et c’est la raison pour la

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11