La Liberté

Permafrost sous surveillance

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Permafrost sous surveillance © Keystone-archive
Permafrost sous surveillance © Keystone-archive
Partager cet article sur:
28.07.2020

Un réseau de chercheurs scrute depuis 20 ans les sols d’altitude gelés en permanence

Sevan Pearson

Réchauffement » Les Alpes «dégèlent» peu à peu. C’est ce que constate le réseau suisse d’observation du permafrost PERMOS. Créé il y a vingt ans, il a pour tâche de scruter les sols de montagne gelés en permanence (généralement au-dessus de 2500 mètres d’altitude), dans le contexte du réchauffement climatique. Entretien avec Cécile Pellet, chercheuse à l’Université de Fribourg et l’une des responsables du réseau.

Quelles sont les tâches du réseau suisse d’observation du permafrost?

Cécile Pellet: Son but est de documenter et de mesurer l’état du permafrost sur le long terme, afin de pouvoir analyser l’évolution du sol gelé et de réaliser des comparaisons dans le temps. Six institutions collaborent: les unive

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00