La Liberté

Patrons heureux, commerces fâchés

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Si les spécialistes du jardinage (ici en Allemagne) rouvriront le 27 avril en Suisse, d’autres commerces de détail n’ont pas cette chance. © Keystone
Si les spécialistes du jardinage (ici en Allemagne) rouvriront le 27 avril en Suisse, d’autres commerces de détail n’ont pas cette chance. © Keystone
Partager cet article sur:
17.04.2020

Patrons et syndicats affichent leur satisfaction, mais pas les commerçants ni les hôteliers

Yves Genier

Réactions » Le niveau de satisfaction des milieux économiques face au calendrier décidé par le Conseil fédéral dépend de la proximité, ou non, du retour à une activité normale tel que décidé par le Conseil fédéral. Dans les entreprises en général, et plus particulièrement les grandes, le rythme annoncé hier est globalement bien accueilli. Il en va de même auprès des syndicats. En revanche, les commerces qui voient leur attente se prolonger jusqu’au 11 mai, au mieux, affichent leur déception voire leur colère.

«Affront aux PME»

La déception est particulièrement amère auprès des commerces qui ne sont pas expressément autorisés à rouvrir le 27 avril, tels les magasins de vêtement. «C’est un affront aux petites et moyennes entreprise

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00