La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Nous allons vers des jours meilleurs»

L’infectiologue Valérie D’Acremont décode comment l'immunité collective a été dopée par l'omicron

Faire son marché avec un masque pourrait bientôt n’être plus qu’un mauvais souvenir, grâce à l’immunité collective. © Keystone
Faire son marché avec un masque pourrait bientôt n’être plus qu’un mauvais souvenir, grâce à l’immunité collective. © Keystone

Thierry Jacolet

Publié le 17.01.2022

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

Covid-19 » Un mal pour un bien. Le tsunami omicron donne un coup de pouce inespéré à la Confédération. Le variant devrait finir le travail entamé par les campagnes de vaccination afin d’immuniser la population suisse. Au rythme des contaminations actuelles, plus de 30 000 par jour, l’immunité collective a été renforcée dans toutes les classes d’âge. De quoi espérer un retour prochain à une vie «normale»? L’avis de Valérie D’Acremont, infectiologue à Unisanté et professeure à l’UNIL.

La vague omicron annonce-t-elle une sortie de crise?

Valérie D’Acremont: Il faut attendre encore quelques semaines avant de l’affirmer. Mais il y a des signes encourageants. Nous sommes dans une transition qui nous conduit vers une meilleure situation, car l’omicr

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00