La Liberté

Les Verts qui rient, le PS qui grimace

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les Verts qui rient, le PS qui grimace
Les Verts qui rient, le PS qui grimace
En «aspirant» quantité d’électeurs socialistes, les Verts de Regula Rytz volent la vedette au PS de Christian Levrat. © Keystone
En «aspirant» quantité d’électeurs socialistes, les Verts de Regula Rytz volent la vedette au PS de Christian Levrat. © Keystone
Partager cet article sur:
22.10.2019

La force électorale des socialistes a chuté à un niveau historiquement bas au National. Explications

Philippe Boeglin

Partis » De mémoire de camarade, on n’avait jamais vu ça. La force électorale du Parti socialiste a chuté à un niveau historiquement bas, à 16,8%, lors des élections au Conseil national, encaissant une perte sèche de deux points. Voilà qui est inédit depuis l’introduction du système d’élection proportionnel en 1919. La formation à la rose a certes limité les dégâts sur le plan des sièges – elle en a égaré quatre – et elle devrait en faire de même dans l’autre Chambre, au Conseil des Etats. Mais la dégringolade mérite des tentatives d’explication.

Un premier constat se détachait au soir des élections: le raz-de-marée des Verts contrastait avec le reflux socialiste. Tout indiquait que l’allié écologiste avait aspiré un bon paquet

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00