La Liberté

Les Uranais «se promènent» en italien

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A Flüelen, Alenka et Zippora ont choisi l’italien en option pour leurs deux dernières années d’école primaire. Ariane Gigon
A Flüelen, Alenka et Zippora ont choisi l’italien en option pour leurs deux dernières années d’école primaire. Ariane Gigon
Partager cet article sur:
01.10.2020

Uri est le seul canton de Suisse alémanique à proposer l’italien à l’école primaire déjà. Avec succès

Ariane Gigon, Flüelen (UR)

Langues » Entre Uri et le Tessin, le Gothard est aujourd’hui davantage un lien qu’un obstacle. Pas étonnant donc que le canton de Suisse centrale développe ses propres outils d’enseignement de l’italien à l’école. Et même à l’école primaire de manière facultative, ce qu’il est le seul à faire en Suisse alémanique, si l’on excepte les Grisons où la langue de Dante est aussi une langue principale.

«Uno, due, tre, quattro…»: assis en rond avec leur enseignante Susanne Feser, les six élèves de la classe de 7e année de Flüelen disent à tour de rôle un chiffre en italien, jusqu’à 20. Comme une centaine d’enfants par année (sur 350 par volée), ces trois filles et trois garçons ont choisi l’option «italien» pour leurs deux derni&egrav

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00