La Liberté

Les assureurs devraient payer

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les restaurants sévèrement fragilisés par la pandémie comptent sur leur assurance pour être soulagés. © Keystone
Les restaurants sévèrement fragilisés par la pandémie comptent sur leur assurance pour être soulagés. © Keystone
Partager cet article sur:
15.05.2020

Selon une expertise, la distinction entre pandémie et épidémie n’est pas valable pour refuser d’indemniser

Igor Cardellini

Indemnisations » Les assureurs peuvent-ils faire une différence entre pandémie et épidémie pour justifier le fait de ne pas indemniser des clients ayant contracté une assurance contre les épidémies? Une expertise très attendue de Gastrosuisse et de centaines de restaurateurs du pays répond clairement non. La Fondation Ombudsman de l’assurance privée et de la Suva a confié à la fin mars à Walter Fellmann, expert juridique et professeur de droit privé à l’Université de Lucerne, le mandat d’établir un rapport neutre sur des clauses choisies des contrats d’assurance contre les épidémies.

«Le fait que l’OMS qualifie la situation actuelle de pandémie n’a pas d’effet.»

Walter Fellma

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00