La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le sport changera à la dure

Les fédérations sportives devront changer de mentalité si elles veulent continuer à toucher des subventions. Ici et là, l’imposition de quota de représentativité des sexes dans les organes dirigeants ne passe pas.

Plusieurs fédérations de gymnastique sont touchées par des scandales d'abus. Raison pour laquelle la conseillère fédérale Viola Amherd compte provoquer un changement de mentalité - photo prétexte © Charles Ellena
Plusieurs fédérations de gymnastique sont touchées par des scandales d'abus. Raison pour laquelle la conseillère fédérale Viola Amherd compte provoquer un changement de mentalité - photo prétexte © Charles Ellena

Guillaume Chillier

Publié le 10.07.2022

Temps de lecture estimé : 13 minutes

Partager cet article sur:

Ethique » A Berne, on souffle que Viola Amherd est intransigeante. Depuis les révélations d’abus dans la gymnastique suisse fin 2020, la conseillère fédérale a décidé de tordre le bras aux fédérations sportives et de leur imposer un drastique changement de mentalité. Pour beaucoup, frapper fort est nécessaire afin de prévenir de nouveaux incidents, protéger les sportifs ou éviter la corruption. Les récentes révélations de violences dans la natation artistique devraient consolider cette position.

Peu après les révélations de fin 2020, Viola Amherd affirmait que l’argent est «le seul langage que certains comprennent». Elle a donc choisi ce levier pour mettre sous pression les organisations sportives: dès 2023, elles devront toutes respecter des mesures éthiques si elles veulent continuer &agra

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11