La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le complot, un refuge pour losers

Une étude internationale dessine le profil des adeptes des thèses conspirationnistes. Interview

Lié au mouvement QAnon, le complotisme essaime un peu partout en Europe et mobilise ses adeptes dans la rue. Keystone-archives © Keystone-archives
Lié au mouvement QAnon, le complotisme essaime un peu partout en Europe et mobilise ses adeptes dans la rue. Keystone-archives © Keystone-archives

Igor Cardellini

Publié le 18.01.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Science » Les théories du complot auraient particulièrement du succès auprès des extrêmes politiques et au sein de l’opposition. Une étude internationale menée dans vingt-six pays, avec plus de 100 000 participants, et publiée dans Nature Human Behaviour, montre cette corrélation. En Suisse, l’enquête menée par des chercheurs des universités de Fribourg, Berne et Neuchâtel indique que plus on est à droite de l’échiquier politique, plus on aura tendance à y adhérer. Un niveau de formation faible jouerait aussi un rôle important. Le point sur les résultats de cette recherche avec Adrian Bangerter, professeur ordinaire en psychologie du travail et des organisations à l’Université de Neuchâtel.

Vous avez trouvé que le complot inspire particulièrement les &laqu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00