La Liberté

La justice risque un autogoal

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’ancien président de la FIFA Sepp Blatter et Franz Beckenbauer (à droite) sont visés par des enquêtes distinctes. © Keystone-archives
L’ancien président de la FIFA Sepp Blatter et Franz Beckenbauer (à droite) sont visés par des enquêtes distinctes. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
08.03.2020

Un des quatre inculpés du premier procès FIFA a déjà annoncé qu’il n’irait pas à Bellinzone, ce lundi matin

Ariane Gigon, Zurich

Football mondial » Des oiseaux de mauvais augure planent sur le procès qui devrait commencer ce lundi matin au Tribunal pénal fédéral (TPF) de Bellinzone: ce premier procès tenu dans le cadre des enquêtes sur la FIFA risque en effet de ne pas s’ouvrir comme prévu. Un des quatre accusés, âgé de 69 ans, a annoncé qu’il ne ferait pas le voyage en raison du coronavirus.

Ils sont quatre: trois anciens hauts fonctionnaires de la Fédération allemande de football (DFB), Horst Rudolf Schmidt, Theo Zwanziger et Wolfgang Niersbach, et un ancien fonctionnaire suisse de la FIFA, Urs Linsi. Leur âge: 78, 74, 69 et 70 ans. Ils doivent répondre d’escroquerie ou de complicité d’escroquerie dans le cadre de versements liés à une somme de dix millions d’euros versés en 2002 à une société qatarie par l&

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00