La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La guerre donne des ailes au F-35

L’invasion russe en Ukraine bouscule les certitudes en matière de sécurité en Europe et renforce les chances du choix opéré par la Suisse du jet américain comme nouvel avion de combat. Analyse

Le général Charles Q. Brown Jr., commandant des Forces aériennes américaines, rencontrait hier son homologue helvétique, le divisionnaire Peter Merz. © Keystone
Le général Charles Q. Brown Jr., commandant des Forces aériennes américaines, rencontrait hier son homologue helvétique, le divisionnaire Peter Merz. © Keystone

Philippe Castella

Publié le 15.03.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Il y a quelques semaines encore, la visite à Payerne du big boss de l’armée de l’air américaine, le général Charles Q. Brown, aurait pu passer pour délicate, voire encombrante, dans la perspective de l’achat par la Suisse de 36 nouveaux avions de combat. La dépendance vis-à-vis des Etats-Unis que va entraîner le choix du F-35 de l’avionneur Lockheed Martin, petit bijou de technologie interconnectée, était l’un des points sur lesquels les opposants comptaient l’attaquer.

Mais la guerre en Ukraine a complètement remodelé le paysage géopolitique. Et voilà que, dans ce contexte, la visite dans la Broye du premier Afro-Américain à la tête de l’«US Air Force» a quelque chose de rassurant, plaçant la Suisse sous l’aile protectrice des Etats-Unis et de l’Otan. Tout un symbole!

Cer

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11