La Liberté

L’Europe «indifférente à la Suisse»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Micheline Calmy-Rey et François Hollande hier à Lausanne. © Keystone
Micheline Calmy-Rey et François Hollande hier à Lausanne. © Keystone
Partager cet article sur:
22.09.2021

Diplomatie » A Lausanne hier, François Hollande n’avait pas sa langue dans sa poche.

Invité à parler avec Micheline Calmy-Rey du livre sur la neutralité que l’ancienne conseillère fédérale a écrit, l’ex-président français a parlé cru avant sa conférence à l’Université de Lausanne. Il a asséné deux ou trois vérités, selon lui, au sujet des relations entre l’UE et la Suisse après la rupture des négociations sur l’accord-cadre.

«L’Europe est totalement indifférente à la Suisse. La Suisse, c’est neutre. Vous êtes là tant mieux, vous n’êtes pas là, tant pis», a lancé le socialiste. Par ce jugement, il ne donnait pas le sentiment de la France, qui a des liens multiples avec son voisin malgré l’achat «non neutre» des avions américains F-35, mais celui des autres pays membres de l’UE pour qui les questions avec la Suisse «ne sont pas leurs affaires» et qui ne veulent surtout pas «d’un problème de plus».

A ses côtés, l’ex-ministre des Affaires étrangères a corroboré: «Nou

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00