La Liberté

L’essence devrait renchérir

Partager cet article sur:
02.07.2020

Automobile » Les automobilistes pourraient devoir débourser plus pour l’essence ou le diesel dès le 1er janvier 2021. Le Conseil fédéral a décidé hier de relever à cette date de 3,7 centimes l’impôt qui frappe ces huiles minérales.

En attendant la révision de la loi sur le CO2, le parlement a prolongé fin décembre jusqu’à la fin 2023 l’actuelle promotion des carburants ménageant l’environnement dans la loi sur l’imposition des huiles minérales. Mais il a aussi décidé que les pertes fiscales devraient être compensées jusqu’au 31 décembre 2028 par une augmentation de l’imposition de l’essence et de l’huile diesel.

La décision du gouvernement vise à garantir la neutralité des recettes jusqu’à la fin 2028. Le Conseil fédéral a également procédé dans l’ordonnance à différentes adaptations liées au remboursement de l’impôt sur les huiles minérales, notamment en ce qui concerne l’harmonisation et la simplification des preuves de la consommation de carburant.

Le prix de l’essence pourrait grimper bien plus avec la révision totale de la loi sur le CO2. Avec le projet en suspens au parlement, les importateurs de carburants fossiles devront compenser dès 2025 jusqu’à 90% des émissions de CO2 des véhicules à partir d’un seuil de 95 grammes par kilomètre. Le coût de ces compensations sera reporté sur le prix du litre d’essence qui renchérira de 10 centimes au maximum jusqu’en 2024 et 12 centimes au maximum dès 2025.

ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00