La Liberté

Il faut payer sa femme de ménage

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Environ 80% des femmes de ménage en Suisse ne sont pas déclarées. La plupart n'ose pas demander à être payée. © Keystone
Environ 80% des femmes de ménage en Suisse ne sont pas déclarées. La plupart n'ose pas demander à être payée. © Keystone
Partager cet article sur:
01.04.2020

Les particuliers qui renoncent au nettoyage de leur maison en ces temps de confinement sont tenus de continuer à payer leur personnel domestique

Philippe Castella

Travail » Sur les réseaux sociaux, ils sont nombreux à distiller ce conseil: renoncez à faire venir votre femme de ménage à la maison en ces temps de confinement, mais soyez généreux et continuez à la payer! De la générosité, vraiment? «En réalité, c’est une obligation légale», avertit l’ancien conseiller national Jean Christophe Schwaab (ps, VD), expert en droit du travail. «C’est l’application générale du droit du travail. Lorsqu’un employeur demande à un travailleur de ne pas venir, il doit le payer comme s’il était venu. Le risque de pandémie, c’est l’employeur qui doit l’assumer.»

Cet avis est confirmé par le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO): si un particulier demande à sa femme de ménage de ne

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00