La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

En Suisse aussi, les fronts bougent sur la question de l'avortement

Les IVG de confort «n’existent pas en Suisse», mais la question divise aussi

En 2014, les partisans du droit à l’IVG avaient fêté le rejet de l’initiative demandant la fin du remboursement de l’intervention. © Keystone Archives
En 2014, les partisans du droit à l’IVG avaient fêté le rejet de l’initiative demandant la fin du remboursement de l’intervention. © Keystone Archives

Bayron Schwyn

Publié le 30.06.2022

Temps de lecture estimé : 10 minutes

Partager cet article sur:

Droits » «Terrible… c’est juste terrible.» Quelques jours après la révocation du droit fédéral à l’avortement par la Cour suprême des Etats-Unis, la conseillère nationale écologiste Léonore Porchet est dépitée. Présidente de Santé Sexuelle Suisse, la faîtière des centres en santé sexuelle, la Vaudoise craint que l’accès à l’interruption volontaire de grossesses (IVG) ne soit restreint aussi à l’avenir en Suisse.

Des velléités en ce sens sont apparues l’automne dernier, avec le lancement de deux initiatives visant à réduire le nombre d’IVG pratiquées dans le pays – un peu plus de 11 000 en 2020, soit un taux faible en comparaison internationale, selon l’Office fédéral de la statistique (OFS). Selon les initiants, la r&

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11