La Liberté

Amendes plus sévères à l’université

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’Université de Zurich serre la vis contre les étudiants qui dépassent les bornes. © Keystone-archives
L’Université de Zurich serre la vis contre les étudiants qui dépassent les bornes. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
13.07.2020

L’Uni de Zurich veut pouvoir sanctionner plus durement, jusqu’à 4000 francs, les troubles et tricheries

Ariane Gigon et Louis Rossier

Discipline » Plagiats, commande de travaux à des auteurs qui vendent leurs services, tricheries aux examens: les universités suisses sont régulièrement confrontées à des étudiants malhonnêtes. Celle de Zurich a décidé de serrer la vis en édictant un nouveau règlement prévoyant jusqu’à 4000 francs d’amende – la peine la plus lourde de Suisse dans ce domaine. Mais les étudiants zurichois montent au créneau.

Intégrée aux préparatifs de la révision d’une ordonnance datant de 1976, l’Association des personnes étudiant à l’Université de Zurich (VSUZH) a vertement critiqué le nouveau texte lors de son adoption en mai dernier. Estimant que ses revendications n’avaient pas été entendues, elle a annoncé ce lundi qu’elle recourait auprès

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00