La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Marti n’a rien perdu de son mordant

Offensif, le Valaisan crée la surprise et s’impose devant plus jeune et mieux classé que lui en finale

Yann Marti, 34 ans, vainqueur pour la première fois à Marly. © Alain Wicht
Yann Marti, 34 ans, vainqueur pour la première fois à Marly. © Alain Wicht

Pierre Salinas

Publié le 18.07.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Open de Marly » Assis au bord du court, les spectateurs ont pris fait et cause pour Damien Wenger (N1 7), le plus jeune des deux finalistes du tableau N1/R1 de l’Open de Marly. Le plus sympathique aussi, a priori. Si, pour qui a le loisir de le connaître ou d’avoir pu tailler le bout de gras avec lui, la gentillesse du 409e mondial ne fait aucun doute, qu’en est-il de Yann Marti (N2 14), dont l’attitude sur un terrain laisse souvent à désirer, osons l’écrire?

Le Valaisan jure et injure, râle, marmonne, chipote. Mais s’il prend un malin plaisir à rentrer dans la tête de ses adversaires, une arme à double tranchant qui lui a déjà joué des tours, il aime encore davantage entrer dans une balle de tennis. Hier, n’est-ce pas au filet, à grand renfort de montées à contretemps comme autant de marques d’intelligence, qu’il est p

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11