La Liberté

A Bossonnens, le «bébé» de Mamassis

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
C’est sur les courts en terre battue de Paul Mamassis, à Bossonnens, que Roger Federer a gagné ses premiers points ATP. © Alain Wicht
C’est sur les courts en terre battue de Paul Mamassis, à Bossonnens, que Roger Federer a gagné ses premiers points ATP. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
11.04.2020

A l’image de son propriétaire de 75 ans, le centre de tennis veveysan a beaucoup d’histoires à raconter

Pierre Salinas

Communes et sport » La rime est pauvre, mais l’endroit riche en histoire et autres anecdotes. Pour qui a déjà tâté de la petite balle jaune, qui dit Bossonnens dit Paul Mamassis, fondateur d’un centre de tennis connu loin à la ronde: du terroir fribourgeois à la Cité de Calvin chère à Marc Rosset, en passant par la Riviera vaudoise et Bottmingen, petit village bâlois où un certain Roger Federer a vu le jour. De l’homme aux 20 titres du grand chelem, mais de l’adolescent irascible qui ne s’était pas encore acheté une conduite, il sera question plus loin.

Pour l’heure, Paul – ou doit-on écrire Pavlos? – Mamassis, né le 9 novembre 1944 à Thessalonique «où il y a une plaquette à mon nom», fait le tour du propriétaire. Monsieur est difficile à apprivoiser, qui plus est par t&e

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00