La Liberté

Le défi le plus élevé de sa carrière

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Olivia Belkacem: «Dans ma tête, c’est mon dernier combat, mais… je vis au jour le jour.» © Charly Rappo
Olivia Belkacem: «Dans ma tête, c’est mon dernier combat, mais… je vis au jour le jour.» © Charly Rappo
Partager cet article sur:
28.08.2021

Ce soir à Fribourg, Olivia Belkacem affronte la Belge Oshin Derieuw pour le titre européen des welters

Georges Blanc

Boxe » «Quand on a la boxe dans le sang, c’est pour la vie.» On n’a pas de mal à croire Olivia Belkacem, qui, à 40 ans, a encore faim de ring malgré une vie déjà bien remplie. Elle pourrait se contenter d’être la maman de quatre enfants de 16 à 4 ans (l’aîné qui mesure 2 m joue déjà au basket avec l’équipe de Suisse), mais elle a ajouté à sa carte de visite, qui comprenait déjà les mentions de thérapeute et d’artiste peintre, celle de créatrice de mode.

Olivia pensait en avoir fini avec la boxe après un retour doublement victorieux en 2019. Le Covid-19 avait stoppé son élan vers un championnat d’Europe. Et pour ne rien arranger, le TC Center à Fribourg, où elle s’entraînait et où son mari Mohamed travaillait, avait dû fermer en rais

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00