La Liberté

Wendy Holdener progresse

Mikaela Shiffrin a remporté les deux slaloms de Levi. La Schwytzoise a fini 2e hier

Wendy Holdener a une nouvelle fois vu la victoire lui échapper malgré sa très bonne deuxième manche. © Keystone
Wendy Holdener a une nouvelle fois vu la victoire lui échapper malgré sa très bonne deuxième manche. © Keystone
Publié le 21.11.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Ski alpin » Wendy Holdener a clos son week-end à Levi avec une belle 2e place. Mais la Schwytzoise de 29 ans n’a rien pu faire face à Mikaela Shiffrin qui a signé un doublé en Finlande. Wendy Holdener va devoir encore attendre avant d’enlever son premier slalom en Coupe du monde et pouvoir ainsi se débarrasser de son surnom de Poulidor du slalom féminin. Il lui a cette fois manqué 0’’28. Consolation pour la double championne du monde de combiné, elle décroche son 44e podium en Coupe du monde et a clairement amélioré sa 5e place de la veille avant de filer vers les courses de Killington sur une note très positive.

«C’était amusant de pousser comme ça, a déclaré Holdener sur SRF. J’avais les jambes fatiguées au départ et j’ai rassemblé toute mon énergie. La deuxième manche était presque parfaite à une ou deux portes près. Je n’ai jamais vraiment pensé à la victoire car Shiffrin est descendue comme sur des rails. Je ne voulais pas donner trop d’importance à la 5e place d’hier (samedi, ndlr), du coup c’est plutôt cool d’avoir pu aller de l’avant et faire mieux cette fois-ci.»

La skieuse d’Unteriberg avait pourtant fait presque tout juste. Une première manche solide à seulement 0’’21 de Shiffrin, puis un deuxième parcours de feu pour repousser Petra Vlhova à 0’’40.

Une extraterrestre

Seulement il existe une extraterrestre boulimique de victoires répondant au doux nom de Mikaela Shiffrin. Très solide samedi et en première manche hier, l’Américaine de 27 ans s’est montrée impériale lors de son second passage. Elle est ainsi parvenue à aller 7 centièmes plus vite qu’Holdener sur la manche pour finalement s’imposer avec 0’’28 de bonus. La dame aux désormais 76 victoires en Coupe du monde a fait passer sa harde de rennes de quatre à six en 24 heures. Plus que deux et elle pourra concurrencer le Père Noël au moment de la tournée des cadeaux.

Gisin va mieux

Eliminée lors de la première course, Michelle Gisin s’est quelque peu rattrapée hier. Mais l’Obwaldienne, qui a changé de matériel à l’intersaison, doit encore s’habituer à cette nouvelle réalité pour elle. La double championne olympique du combiné a fini à la 16e place en perdant cinq places par rapport à son run matinal.

Deux autres Suissesses ont marqué des points hier. 16e au terme du premier parcours, Aline Danioth (28e) a elle aussi rétrogradé après avoir fait une grosse erreur pour son second passage. Dix-huitième samedi, Danioth peut tout de même se consoler en se disant qu’elle s’est classée à deux reprises.

Cela s’est bien mieux déroulé pour Nicole Good. Excellente 25e en première manche, la Saint-Galloise a fait mieux pour terminer au 19e rang. Good a réalisé son meilleur résultat en Coupe du monde. Cela n’est en revanche pas passé pour Camille Rast. 22e samedi, la Vétrozaine n’est pas parvenue à se qualifier dimanche en n’obtenant que la 32e place à 11 centièmes de la qualification. Le week-end fut également compliqué pour Mélanie Meillard, incapable de se glisser dans les trente meilleures sur la Levi Black.

Le cirque blanc féminin va maintenant se rendre dans le Vermont pour deux épreuves techniques le week-end prochain. Les dames disputeront un géant samedi et un nouveau slalom dimanche. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11