La Liberté

Neuf joueurs suisses d’attaque

La NHL commence aujourd’hui. Les Helvètes, à l’image de Roman Josi, peuvent jouer un rôle important

Au sommet de son art, Roman Josi continue de briller et d’être l’un des meilleurs défenseurs du monde. © Keystone
Au sommet de son art, Roman Josi continue de briller et d’être l’un des meilleurs défenseurs du monde. © Keystone
Publié le 07.10.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Hockey sur glace » La saison de NHL recommence aujourd’hui et demain à Prague avec deux rencontres anticipées entre Nashville et San José. Mais les vraies hostilités démarrent mercredi prochain avec neuf ou dix Suisses. Qui va succéder à l’Avalanche du Colorado? Cette question, les 31 autres équipes de la ligue se la posent et espèrent que la réponse sera leur nom. Mais avant de pouvoir participer aux play-off et de lorgner la Coupe Stanley, il faut déjà se qualifier pour les séries et passer au travers des 82 matches de saison régulière.

Une saison régulière qui devrait compter neuf joueurs suisses, voire dix si Denis Malgin parvient à se tailler une place dans l’effectif des Toronto Maple Leafs. Parmi ces neuf joueurs au passeport rouge à croix blanche, trois auront les honneurs d’un début de saison plus précoce que les autres puisque les Nashville Predators affrontent les San José Sharks aujourd’hui et demain soir à Prague.

Au sommet de son art

Lundi, Roman Josi, surtout, et Nino Niederreiter, ont pu tester leur cote de popularité auprès du public suisse lors de la partie de présaison entre Berne et Nashville remportée 4-3 par les Américains avec un doublé pour le capitaine bernois des Preds. Au sommet de son art, Roman Josi continue de briller et d’être l’un des meilleurs défenseurs du monde. Son duel avec le Canadien Cale Makar pour le trophée Norris la saison passée fut palpitant. A 32 ans, Josi sort d’une saison à 96 points en 80 parties! Grâce à son influence, le N°59 a pu «recruter» Nino Niederreiter pour deux saisons et huit millions de dollars. A 30 ans, le Grison va connaître sa quatrième franchise de NHL après les Islanders, le Wild et les Hurricanes. «El Niño» devrait avoir un impact sur l’offensive des Preds, lui qui a inscrit 24 buts la saison passée et en a ajouté 4 en play-off.

De l’autre côté de la glace, Timo Meier sort lui aussi d’un exercice magnifique avec 76 points (dont 35 goals) en 77 matches. On se souvient qu’il avait réussi une incroyable partie à 5 goals. L’Appenzellois de bientôt 26 ans est dans sa dernière année de contrat, mais les Sharks ne semblent pas pressés de lui offrir un nouveau contrat.

Un contrat XXL

L’autre club «suisse» de NHL, ce sont les New Jersey Devils de Nico Hischier et Jonas Siegenthaler. Eliminés de la course aux play-off la saison dernière, les Devils espèrent avoir fait les transactions nécessaires pour avoir droit aux joutes du printemps. Ils ont ainsi mis la main sur le gardien Vitek Vanecek, l’attaquant Ondrej Palat et le défenseur John Marino. De quoi entourer leurs excellents jeunes, à commencer par le centre américain Jack Hughes. Quant à Nico Hischier, une petite blessure pourrait le priver du début de saison. Alors que Jonas Siegenthaler a été reconnu à sa juste valeur par le directoire qui lui a offert un contrat de cinq ans d’une valeur de 17 millions de dollars.

Lui aussi auteur d’une saison pleine avec 85 points en 82 matches, Kevin Fiala a signé un contrat XXL avec les Los Angeles Kings. Un bail de sept ans lui rapportant 55,125 millions de dollars. Troisième joueur le mieux payé de l’effectif, le Saint-Gallois sera l’une des stars de son équipe.

Une belle alchimie

Janis Moser va lui continuer sa progression au sein des Arizona Coyotes. On sait que le Biennois n’a que 22 ans et une vraie marge d’amélioration. Cela pourrait aussi être le cas des deux attaquants Pius Suter (Detroit) et Philipp Kurashev (Chicago). Mais les deux hommes ont encore une année de contrat et leurs performances seront activement scrutées. Suter a inscrit 36 points l’an dernier et Kurashev 21.

Reste le cas Denis Malgin. Brillant avec Zurich en National League et avec la Suisse au championnat du monde en Finlande, le centre a obtenu une chance du côté de Toronto où la présaison semble bien se passer pour lui avec six points. Ses statistiques avancées sont bonnes et il a montré une belle alchimie au côté de William Nylander. Suffisant pour trouver grâce aux yeux d’un club qui doit se passer de John Tavares pour quelques semaines? Difficile à dire, surtout que Nick Robertson réalise lui aussi une présaison de qualité avec 7 points. ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11