La Liberté

Minuit moins une pour le FC Sion

Baltazar Costa (derrière Stefan Knezevic) et le FC Sion joueront gros demain après-midi à Saint-Gall. © Keystone
Baltazar Costa (derrière Stefan Knezevic) et le FC Sion joueront gros demain après-midi à Saint-Gall. © Keystone
Partager cet article sur:
04.07.2020

La formation valaisanne est dans une dynamique négative et paie une succession d’incohérences

Laurent Ducret

Football » Le Silenzio Stampa décrété par Paolo Tramezzani hier au lendemain de la défaite 2-0 concédée devant Lucerne qui relègue le FC Sion à la place peu enviable de barragiste traduit bien la situation d’urgence. Il est vraiment minuit moins une pour le FC Sion qui s’apprête à défier le leader Saint-Gall de Peter Zeidler demain dans une rencontre perdue d’avance, du moins sur le papier. Retracer le fil de l’histoire pour comprendre comment le FC Sion peut, malgré un budget que la plupart des clubs de Super League lui envie, se retrouver dans un tel marasme est désolant. Une succession d’incohérences a rythmé la vie du club pour nourrir un feuilleton qui fait depuis des années les délices de la presse de boulevard.

La question de savoir quel fut le péché originel demeure toutefois sans réponse. Le renvoi de Peter Zeidler en avril 2017 à un mois de la seule finale de Coupe de Suisse perdue par le FC Sion à ce jour? La confiance bien trop vite marchandée à l’automne à Stéphane Henchoz qui aura cueilli 17 points en 13 journées, contre 7 en 14 journées à ses différents successeurs?

Des achats spéculatifs

«Il y a d’autres raisons qui expliquent pourquoi on en est là», se désole Johann Lonfat. Victorieux d’un titre national et de trois Coupes de Suisse avec le FC Sion entre 1992 et 1998, l’Octodurien en propose une autre parfaitement sensée: le transfert pour près de 20 millions de francs de Matheus Cunha en 2018 à Leipzig alors que le Brésilien n’aura évolué qu’une seule saison en Valais.

«Cette manne qu’un joueur de moins de 20 ans a rendue possible a incité le président à construire sa politique des transferts sur des achats spéculatifs. La construction de l’équipe n’est plus la priorité, explique Johann Lonfat. Dans un club comme le Servette FC, l’entraîneur émet ses souhaits, le directeur sportif s’efforce de les combler et le président valide. A Sion, c’est comme si l’entraîneur se retrouvait au fond de la classe. Il doit faire avec les moyens du bord.»

Des moyens limités

Ceux de Paolo Tramezzani aujourd’hui sont bien limités. L’entraîneur italien en est réduit à donner les clés du camion à deux joueurs en fin de contrat le 2 août et qui avaient été dans un premier temps congédiés au printemps. Meilleurs buteurs du club avec respectivement 9 et 6 réussites, Pajtim Kasami et Ermir Lenjani sont depuis le restart les deux seuls joueurs vraiment capables de porter le danger devant la cage adverse. Deux joueurs qui, faut-il le préciser pour souligner encore la «spécificité» du FC Sion, ne sont pas des attaquants de formation. Kasami est un No 8 box to box et Lenjani un latéral.

«Des clubs en danger, le FC Sion est celui qui présente la dynamique la plus négative, poursuit Johann Lonfat. Venir à Tourbillon s’apparente aujourd’hui à une course d’école. On vient y prendre les trois points bien trop facilement. Où est le pressing qu’une équipe à domicile se doit d’imposer? Le plus inquiétant à mes yeux réside dans un potentiel offensif trop limité. On manque de liant. On manque de force de pénétration dans les 30 derniers mètres.»

Le consultant de Teleclub reconnaît toutefois un léger mieux sur le plan défensif. «Même si quelques couacs subsistent, le fait de jouer à nouveau avec une défense à quatre procure une meilleure assise», remarque Johann Lonfat. Demain à Saint-Gall face à un entraîneur qui a vécu son limogeage de 2017 comme un véritable traumatisme, le FC Sion espère pouvoir compter sur Bastien Toma. Absent depuis le restart, l’international M21 peut, par son abattage, et sa faculté de jouer entre les lignes, donner un second souffle à l’équipe. ats

Super League, 28e journée

Bâle - Neuchâtel Xamaxsa 18h15

Zurich - Servettesa 20h30

Young Boys - Luganodi 16h

Lucerne - Thounedi 16h

Saint-Gall - Siondi 16h

Challenge League, 28e journée

Stade-Lausanne - Winterthour2-2 (1-1)

Vaduz - Grasshopper2-3 (2-0)

Aarau - Lausanne-Sport5-4 (1-2)

Chiasso - Schaffhousesa 18h15

Wil - Krienssa 20h30

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00