La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Je ne suis pas un homme d’argent»

Sepp Blatter et Michel Platini ont fait le récit de leur collaboration et des raisons du paiement rétroactif

S’exprimant en français, Michel Platini a donné du fil à retordre au traducteur et aux trois juges. © Keystone
S’exprimant en français, Michel Platini a donné du fil à retordre au traducteur et aux trois juges. © Keystone

Ariane Gigon, Bellinzone

Publié le 10.06.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Football » Le Tribunal pénal fédéral a vécu hier un grand moment d’incompréhension culturelle. Très «nature», comme à son habitude, Michel Platini a raconté avec verve comment son salaire – qui a donné lieu au paiement rétroactif de deux millions de francs que le Ministère public de la Confédération (MPC) et la FIFA considèrent comme frauduleux – avait été fixé. Les juges n’ont pas tout de suite compris.

On dit d’eux qu’ils sont devenus les pires ennemis en 2015, lorsque Michel Platini a retiré son soutien à son mentor pour la nouvelle élection à la présidence de la FIFA. Mais, face au MPC et à la FIFA qui les accusent devant le Tribunal pénal fédéral à Bellinzone, les deux hommes se sont retrouvés hier, grandement, sur la m&e

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11