La Liberté

Le sport le plus dur du monde?

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Wout van Aert: l'un des guerriers de cette légion en marche à Dübendorf. © Keystone
Wout van Aert: l'un des guerriers de cette légion en marche à Dübendorf. © Keystone
Partager cet article sur:
04.02.2020

Le cyclocross se court dans la boue, dans le froid, dans la pluie, dans la neige, dans le vent

jean Ammann

Cyclocross » Avez-vous regardé les championnats du monde de cyclocross, qui ont eu lieu samedi et dimanche à Dübendorf, sur l’aérodrome militaire? La veille de la course, les Belges, qui touchent leur bille en science cyclo-pédestre (30 titres mondiaux au palmarès), ont eu comme un pressentiment: «Le circuit de Dübendorf se révèle un peu plus difficile que prévu, surtout à cause de la pluie», a averti Eric de Falleur (Sports+). Bien vu! Après un peu plus d’une heure de course à travers des sables mouvants, il y avait des images qui rappelaient la retraite de Russie: des hommes et des femmes exténués, maculés, et qui rendent sur la ligne leur dernier souffle. Alors, devant la victoire de l’extraterrestre Mathieu van der Poel, nous nous sommes posé une question toute simple: le cyclocross est-il le sport le plus dur du monde?

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00