La Liberté

De la rivalité pour les Suisses

Stefan Bissegger aura une belle carte à jouer demain. © Keystone-archives
Stefan Bissegger aura une belle carte à jouer demain. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
18.09.2021

Stefan Bissegger et Stefan Küng ne seront pas les seuls favoris demain en Belgique

Cyclisme » Stefan Küng et Stefan Bissegger figureront parmi les favoris du contre-la-montre des mondiaux qui ont lieu demain dans les Flandres, en Belgique. En l’absence des trois médaillés des JO de Tokyo, la porte est ouverte. Tour d’horizon des principaux rivaux des deux Thurgoviens.

Filippo Ganna (25 ans). L’Italien, tenant du titre, s’élancera avec les faveurs de la cote. Lors de la dernière édition à Imola, il avait surclassé la concurrence, s’imposant avec plus d’une demi-minute d’avance sur Wout Van Aert et Stefan Küng. Cette année, Ganna a remporté quatre contre-la-montre, dont deux au Tour d’Italie. Aux JO de Tokyo, il a été le leader de l’Italie médaillée d’or de la poursuite par équipes. Son grand gabarit (1 m 93) n’était pas fait en revanche pour le contre-la-montre individuel, dont il a pris la cinquième place, juste derrière Küng. Au début du mois, Ganna a à nouveau été devancé par le Thurgovien, médaillé d’or, dans l’exercice contre le chrono aux championnats d’Europe, à Trente. Le Transalpin voudra évidemment reprendre le dessus demain.

Belge très polyvalent

Wout Van Aert (27 ans). Le médaillé d’argent olympique de la course en ligne sera le chouchou du public à Bruges. Le Belge, très polyvalent, a les moyens de viser le doublé contre-la-montre et course sur route. Aux mondiaux 2020, il avait glané deux fois l’argent. La semaine dernière, il a remporté quatre étapes et le classement général au Tour de Grande-Bretagne. Et au Tour de France, il s’est imposé sur trois étapes, une fois en montagne, une autre sur clm, plus l’étape finale avec l’arrivée aux Champs-Elysées. «Il est en mesure de gagner sur tous les terrains», apprécie Stefan Küng. Van Aert est aussi triple médaillé d’argent aux mondiaux de cyclocross.

Remco Evenepoel (21 ans). Le jeune prodige belge avait obtenu la médaille d’argent du contre-la-montre il y a deux ans, en Grande-Bretagne, peu après avoir été sacré aux championnats d’Europe. Il n’avait que 19 ans. Sa progression a été brusquement interrompue en août 2020 par une grave chute au Tour de Lombardie. Il a retrouvé toutes ses capacités depuis, comme l’ont montré sa médaille de bronze et celle d’argent au clm des derniers européens.

Aucun Australien

Parmi les candidats au podium de demain figurent aussi le Danois Kasper Asgreen (26 ans), le Français Rémi Cavagna (26 ans) et le double vainqueur du Tour de France, le Slovène Tadej Pogacar (22 ans).

Etonnamment, aucun Australien ne sera au départ de l’épreuve, longue de 43 km, entre Knokke-Heist et Bruges. Rohan Dennis, couronné en 2018 et 2019 et médaillé de bronze à Tokyo, ne cherchera pas à étoffer son palmarès, tandis que le champion olympique Primoz Roglic et son dauphin au Japon Tom Dumoulin (blessé) seront aussi absents. L’intégralité du podium olympique 2021 du contre-la-montre manquera donc à l’appel. ats


Un beau cadeau d’anniversaire?

Médaillée d’argent aux JO et en or aux championnats d’Europe du contre-la-montre, Marlen Reusser veut enchaîner avec un nouveau podium lundi aux mondiaux, dans les Flandres. La course a lieu le jour de ses 30 ans. Pour cette échéance, la Bernoise souhaite s’offrir le plus beau des cadeaux, le titre. Le simple fait qu’elle figure parmi les grandes favorites en dit long sur sa fulgurante ascension. Il y a cinq ans encore, elle se consacrait en priorité à son travail et à ses études de médecine. Aujourd’hui, elle brille sur plusieurs terrains, comme l’attestent encore ses récentes deuxièmes places au général final du Challenge by Vuelta et du Simac Tour aux Pays-Bas. A Bruges lundi prochain, l’opposition viendra d’abord des Néerlandaises. Annemiek van Vleuten et Ellen van Dijk. La première est championne olympique en titre et s’est préservée en renonçant aux championnats d’Europe au début du mois. Le parcours emmènera les coureuses sur un parcours plat de 30 km de Knokke-Heist à Bruges. Marlen Reusser pourra faire valoir ses qualités de rouleuse. «Le titre serait la cerise sur le gâteau. Je veux tout donner et repousser encore mes limites», a prévenu la championne de Hindelbank. ats

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00