La Liberté

Polo, une vie de contre-la-montre

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A la hauteur de l’oratoire du pont de Pérolles, Polo déclenchait son chronomètre. Charly Rappo-archives
A la hauteur de l’oratoire du pont de Pérolles, Polo déclenchait son chronomètre. Charly Rappo-archives
Partager cet article sur:
26.08.2021

Pierre Salinas

Chronique

Il s’appelait Polo, c’était l’ami d’un ami, lui-même ami d’une connaissance. Autant de maillons d’une chaîne qui s’est promis de faire vivre sa légende par-delà le pont de Pérolles qu’il chérissait tant. Et dont il connaissait chacun des piliers, pour les avoir escaladés de l’intérieur lors de la rénovation du bâtiment, il y a un peu plus de 25 ans.

Polo était un sportif, un vrai. Mais n’allez pas croire qu’il était du genre tête brûlée pour qui la prise de risques était une condition sine qua non à la prise de pied. Rangeons-le plutôt et même carrément dans la catégorie des «obsessionnels compulsifs» à la poursuite d’un seul et unique objectif: profiter du moment présent, certes, mais en faisant mieux que la veille. To

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00