La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Chronique: Plus de femmes à la BCF Arena, mais pas sur le dos des hommes!

Les femmes sont minoritaires dans les gradins, mais elles n’ont pas attendu cette opération de séduction pour trouver le chemin de la patinoire. © Corinne Aeberhard-archives
Les femmes sont minoritaires dans les gradins, mais elles n’ont pas attendu cette opération de séduction pour trouver le chemin de la patinoire. © Corinne Aeberhard-archives

Patricia Morand

Publié le 13.10.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Sexisme » Il y avait 7800 spectateurs mardi soir dans le stade zurichois du Letzigrund qui peut en accueillir un peu plus de 30’000. Sept mille huit cents personnes pour assister à la rencontre de football qui a permis à l’équipe de Suisse de décrocher son billet pour la phase finale de la Coupe du monde féminine. Le public était formé de femmes, d’hommes et d’enfants.

N’est-ce pas une discrimination fondée sur le sexe?

Une info banale? Pas tant que ça. Le public était nombreux, preuve que l’intérêt pour le foot féminin a décollé, et surtout diversifié. Personne n’avait demandé aux spectatrices de suivre la rencontre devant un écran et de laisser leur place à un frère, cousin, papa, fils ou collègue afin que le public soit composé d’une grande majorit

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11