La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Garder mon rêve vivant»

Le pivot d’Elfic Courtney Range reste réaliste mais, à 27 ans, ne désespère pas d’évoluer un jour en WNBA

Courtney Range au milieu de deux joueuses d’Hélios. Ce soir, c’est Namur que l’Américaine et Elfic Fribourg accueillent. © Charly Rappo
Courtney Range au milieu de deux joueuses d’Hélios. Ce soir, c’est Namur que l’Américaine et Elfic Fribourg accueillent. © Charly Rappo

Pierre Salinas

Publié le 10.11.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Basketball » Courtney Range est grande par la taille – elle mesure 190 cm – et par le talent, qui fait qu’elle est capable de tout: tirer à trois points, attaquer le panier ou jouer dos à celui-ci. Mais le monde, lui, est petit et, dimanche dernier à Monthey face à Troistorrents, le pivot américain d’Elfic Fribourg a dû se frotter ni plus ni moins qu’à sa meilleure amie, Yeinny Dihigo-Bravo, qu’elle a connue lors de son premier mais bref passage sur les bords de la Sarine, en 2019. «Un match spécial mais fun, car nous avons gagné», rigole-t-elle, assise dans les tribunes de Saint-Léonard alors que l’équipe de Suisse masculine révisait ses gammes avant son départ pour la Pologne.

Le monde est petit, exemple No 2: ce soir (19 h 30) contre Namur, dans cette même salle, Courtney Range, 27 ans, affrontera celles qui pour ce

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11