La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Viki Szendrei ne lâche jamais prise

Le squash l’hiver, le tennis à la belle saison: Viktoria Szendrei passe de l’un à l’autre avec une facilité déconcertante. © Charly Rappo
Le squash l’hiver, le tennis à la belle saison: Viktoria Szendrei passe de l’un à l’autre avec une facilité déconcertante. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
Publié le 04.12.2021

Championne romande de squash, la Hongroise établie à Tinterin a tenu plus d’une raquette dans sa main

Pierre Salinas

Portrait » «Je ne dis pas: woaw, c’est immense! Mais il a quand même fallu disputer cinq matches et, ce titre, cela faisait longtemps que je l’espérais.»

A 39 ans, Viktoria Szendrei est devenue, le week-end passé à Genève, championne romande de squash. Au contraire des hommes, les dames étaient peu représentées: six seulement. Mais un système de poule unique a obligé la sociétaire du Squash-Club Fribourg à rester sur ses gardes, raison pour laquelle il n’y a pas de victoire au rabais. Jamais. Ce n’est pas Viktoria Szendrei, compétitrice jusqu’au bout des ongles qu’elle a parfaitement manucurés, qui dira le contraire, elle qui est née en Hongrie, un pays qu’elle aime et qu’elle n’a pas fui, le verbe est trop fort. Mais qu’elle ne regrette pas d’avoir quitté, à 18 ans, pour embrasser une carrière non pas de squasheuse professionnelle mais de joueuse de tennis assidue. Pour faire ses études aussi. Surtout.

Une bourse au soleil

Squash, tennis, badminton, tennis de table et,

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00