La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Je devais me mettre en péril»

Jérémy Desplanches a élu domicile à Martigues auprès de l’exubérant entraîneur Philippe Lucas

A Martigues, Jérémy Desplanches doit s’habituer à une nouvelle méthode d’entraînement. © Keystone
A Martigues, Jérémy Desplanches doit s’habituer à une nouvelle méthode d’entraînement. © Keystone

Gilles Mauron, Martigues

Publié le 17.05.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Natation » Jérémy Desplanches s’adapte peu à peu à son nouveau rythme d’entraînement à Martigues, où il a élu domicile l’automne dernier. Mais le vice-champion du monde du 200 m 4 nages n’est pas certain d’être prêt à l’heure de défendre cette médaille fin juin à Budapest.

Homme des grands rendez-vous avec quatre médailles dans les quatre derniers grands championnats, le Genevois craint-il de décevoir sponsors et médias? «Quand j’ai décidé de rejoindre Philippe Lucas, j’ai contacté chacun de mes sponsors. Je leur ai expliqué que je devais me mettre en péril pendant un certain temps», souligne-t-il.

«Ça a de la gueule»

«On dit qu’il faut de six à douze mois pour assimiler une nouvelle méthode d’en

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11