La Liberté

«Il faut être à l’écoute des besoins»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Prologue du Tour de Romandie en ville de Fribourg le 24 avril 2018 © Alain Wicht
Prologue du Tour de Romandie en ville de Fribourg le 24 avril 2018 © Alain Wicht
Partager cet article sur:
28.05.2020

En charge des sports de la ville de Fribourg depuis 2016, Pierre-Olivier Nobs a découvert un monde

Patrick Biolley

Communes et sport » Nonante clubs, 52 disciplines, la ville de Fribourg est la commune la plus sportive du canton. Le conseiller communal en charge va même plus loin en la nommant «capitale sportive». Avec 51 locaux, halles, terrains ou autres piscines, difficile de donner tort à Pierre-Olivier Nobs. Ce d’autant plus lorsque l’on remarque que trois des quatre équipes militant au plus haut échelon national des sports d’équipe majeurs (Gottéron, Olympic et Elfic) sont basées à Fribourg.

Faire la balance entre le sport d’élite et le sport populaire tout en préservant le principe d’équité intrinsèquement lié au concept que le service des sports s’est lui-même fixé n’est pas chose aisée. Entre querelles de voisinage et vétusté de nombreuses installations, Pierre-Olivier Nobs slalome dans un

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00