La Liberté

Des aides à fonds perdu?

Partager cet article sur:
18.11.2020

Sports » Les clubs professionnels suisses de football et hockey sur glace espèrent recevoir des aides financières à fonds perdu en raison de la situation liée au coronavirus. Le Conseil fédéral pourrait prendre une décision aujourd’hui. «Nous avons vraiment été touchés par un tsunami», avait récemment commencé Claudius Schäfer, CEO de la Swiss Football League (SFL), après la nouvelle interdiction des grands rassemblements prononcée le 28 octobre par le gouvernement. «Même s’il faut être prudent et choisir ses termes, on nous a retiré tout le plaisir et les moyens financiers», avait-il ajouté.

Les joueurs sont souvent oubliés dans toutes ces discussions. Mais, selon M. Schäfer, ce serait encore pire s’ils ne pouvaient même pas jouer. Le CEO trouve par conséquent «très légitime» de parler d’aides à fonds perdu. «Nous sommes en effet dans une situation encore plus difficile qu’en été.»

A partir du 1er décembre, les clubs ont la possibilité d’obtenir des prêts remboursables de la Confédération à hauteur d’un quart de leur chiffre d’affaires 2018-2019. «Mais quand la principale source de revenus se tarit pendant des mois, cela va être incroyablement dur de rembourser les prêts», affirme Claudius Schäfer.

Le sport dispose d’un poids politique non négligeable. Président du groupe parlementaire sport, le conseiller national socialiste Matthias Aebischer le confirme. «Le lobbying sportif est important au parlement. J’en fais partie depuis neuf ans, et j’ai pu constater que le sport était soutenu par tous les partis.» ats

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00