La Liberté

Lea Sprunger: objectif atteint

Lea Sprunger a enfin retrouvé les joies de la compétition. © Keystone
Lea Sprunger a enfin retrouvé les joies de la compétition. © Keystone
Partager cet article sur:
12.06.2020

Pour son retour sur la piste, la Vaudoise se classe 3e du 300 mètres haies à Oslo

Athlétisme » Lea Sprunger et Selina Büchel ont pris part aux Impossible Games d’Oslo sur des disciplines hybrides. La Vaudoise a terminé 3e du 300 mètres haies, alors que la Saint-Galloise a fini 2e du 600 mètres.

Pour ce retour sur la piste en Norvège, Lea Sprunger (39’’86) a pris la troisième et dernière place d’une course remportée en 39’’42 par la Danoise Sara Slott Petersen. La Vaudoise et son entraîneur Laurent Meuwly avaient décidé de partir très vite avec seulement treize foulées au départ. Mission accomplie comme le raconte le coach fribourgeois: «Nous avons appris qu’il y avait 50 mètres avant la première haie alors que d’habitude c’est 45, ce qui fait que Lea a dû effectuer un départ un peu différent. Malgré cela, elle a pu faire ses deux premiers intervalles en treize foulées. Mais comme après elle doit changer deux fois de rythme pour passer à quatorze puis à quinze foulées, c’est plus difficile par rapport à des filles qui gardent le même schéma de course. Et puis, il y a ce départ rapide qu’elle n’arrive pas totalement à assumer parce que cela lui coûte beaucoup d’énergie. Ce n’est pas encore fluide, mais il faut être conscient qu’on n’a pu faire que trois entraînements. C’était plutôt un challenge. Maintenant, nous avons un mois avant le 300 mètres haies de Zurich et on va pouvoir travailler et voir ce que l’on va faire à ce moment-là.»

Record pulvérisé

Selina Büchel était la deuxième Suissesse engagée en Norvège. Elle a affronté la locale Hedda Hynne sur 600 m. Partie comme une fusée, la Saint-Galloise a calé pour terminer deuxième en 1’30’’10.

Seul en piste, Karsten Warholm a de son côté pulvérisé le record du monde du 300 m haies en 33’’78. La précédente meilleure marque était de 34’’48. Si tout se passe normalement, le Norvégien devrait bientôt pouvoir battre le record du monde du 400 m haies de Kevin Young.

Les organisateurs de ces Impossible Games ont tenté de mettre sur pied des duels intéressants… à distance. Ainsi, à la perche, le recordman du monde Armand Duplantis a sauté dans le stade d’Oslo alors que Renaud Lavillenie s’est élancé depuis son jardin en France dans un concours enregistré. Le Suédois l’a emporté avec une barre à 5 m 86, bien loin de ses 6 m 18 établis cet hiver en salle. «C’était sympa de revenir sur la piste, a déclaré Duplantis en zone mixte. Vous savez, les deux derniers mois je n’ai pas vraiment pu m’entraîner comme il fallait, je savais que j’étais rouillé, pas super en forme. La compétition m’avait manqué, c’est clair. Je suis venu aujourd’hui en voiture depuis la Suède, je repars dès demain. J’ai juste un permis de travail, je viens et je repars aussitôt. Cela a requis un peu d’administratif, on m’a aussi demandé où j’étais passé, si j’avais été malade, ce genre de choses.» ATS

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00