La Liberté

L’or pour Mujinga Kambundji

La sprinteuse bernoise a décroché le titre de championne du monde du 60 m en salle hier soir à Belgrade

Mujinga Kambundji a réussi la course parfaite. © Keystone
Mujinga Kambundji a réussi la course parfaite. © Keystone
Publié le 19.03.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Athlétisme » Fantastique Mujinga Kambundji! La Bernoise a enlevé le titre mondial du 60 m aux championnats du monde en salle de Belgrade. Elle s’est imposée en 6’’96. Au couloir No 8, Mujinga Kambundji a réussi la course parfaite. Elle a su très vite trouver les bons appuis après son départ magnifique pour dominer très clairement cette finale. Seules trois athlètes ont couru la distance plus vite que la Bernoise: la Russe Irina Privalova (6’’92 en 1993), et les Américaines Gail Devers (6’’95 en 1993) et Marion Jones (6’’95 en 1998).

Elle a abaissé de 0’’07 le record de Suisse qu’elle détenait conjointement avec Ajla Del Ponte. Elle a devancé de 0’’03 l’Américaine Mikia Brisco. Le bronze est revenu à une autre Américaine, Marybeth Sant-Price en 7’’04.

Les grands rendez-vous

Mujinga Kambundji a cueilli une deuxième médaille dans des championnats du monde en salle, quatre ans après sa troisième place en 2018 à Birmingham. Sixième de la finale du 100 m l’an dernier aux Jeux de Tokyo, Mujinga Kambundji a prouvé une fois encore qu’elle était bien la dame des grands rendez-vous. A Belgrade, elle a enlevé sa cinquième médaille dans un championnat majeur.

Mujinga Kumbundji est devenue en Serbie la deuxième Suissesse à enlever un titre mondial en salle. En 1993, Julie Baumann avait remporté le 60 m haies à Toronto. Chez les messieurs, seul Werner Günthor s’est paré d’or avec son succès au lancer du poids en 1991 à Séville.

Ehammer dans le coup

Par ailleurs, Simon Ehammer est bien parti pour cueillir une médaille dans l’heptathlon. L’Appenzellois occupe la deuxième place du classement après quatre disciplines grâce notamment à ses deux records personnels sur le 60 m (6’’71) et à la hauteur (2,05 m). Crédité également de 8,04 m à la longueur et de 14,23 m au poids, il totalise 3647points pour inquiéter le grandissime favori Damian Warner. Leader de cet heptathlon, le Canadien ne possède qu’une marge de deux points sur Simon Ehammer. Sa contre-performance à la hauteur – 1,99 m – a ouvert le jeu en quelque sorte.

Enfin, Jonas Raess s’est qualifié au temps pour la finale du 3000 m de ce matin. Le Zurichois a signé un chrono de 3’49’’31, à dix secondes tout de même de son record personnel. ats


«C’est incroyable!»

Mujinga Kambundji avait de la peine à réaliser la portée de son exploit. «C’est tout simplement incroyable, avoue-t-elle. Je n’arrive pas à croire que je suis championne du monde du 60 m.» La Bernoise a admis que la journée avait été un brin laborieuse avant la finale. «Ma série du matin n’avait pas été parfaite. Ce fut un peu mieux ensuite en demi-finale, dit-elle. Mais je savais que j’avais les jambes. Il fallait le traduire sur la piste. J’y suis parvenue. J’en suis vraiment très heureuse.» Mujinga Kambundji goûtera vraiment son bonheur aujourd’hui lors de la cérémonie de la remise des médailles. «Avec le drapeau suisse et l’hymne national. Je n’ai jamais connu cela encore, poursuit-elle. Cela sera vraiment très spécial pour moi.» ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11