La Liberté

L’athlétisme mondial traîne ses boulets

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Champion du monde du 100 m l'année dernière à Doha, l'Américain Christian Coleman vient d'être suspendu de manière provisoire. © Keystone-archives
Champion du monde du 100 m l'année dernière à Doha, l'Américain Christian Coleman vient d'être suspendu de manière provisoire. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
18.06.2020

Le dossier «Russie» n’est pas fermé et les cas de manquements à des contrôles inopinés s’accumulent

Dopage » L’affaire russe qui n’en finit pas et les cas de dopage ou de contrôles manqués qui se succèdent: les nuages s’accumulent au-dessus de l’athlétisme mondial, qui peine à susciter l’engouement depuis la retraite de la légende Usain Bolt.

Quatre ans et demi après la publication d’un rapport accablant du Canadien Richard Pound pour l’Agence mondiale antidopage (AMA), révélant un dopage institutionnel en Russie et la suspension du pays par la fédération internationale, l’affaire continue de polluer le premier sport olympique. La situation s’est même aggravée ces derniers mois: accusée d’avoir falsifié des données du laboratoire de Moscou, au cœur du système de dopage entre 2011 et 2015, la Russie a été exclue pour quatre ans des principaux évènements internationaux.

Elle a depuis fait le ménage dans ses institutions sportives, avec notamment la nomination au Ministère des sports d’Oleg Matytsine et l’arrivée à la tête de la Fédération russe d’athlétisme d’Evgueni I

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00