La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«J’espérais courir un peu plus vite»

Le 100 m dames a accouché d’un pétard mouillé. Mujinga Kambundji, fatiguée, a fini sixième, en 11’’15

Loin de ses standards habituels, Mujinga Kambundji (à gauche) n’a pas pu rivaliser avec la crème mondiale du sprint féminin hier soir à Lausanne. © Keystone
Loin de ses standards habituels, Mujinga Kambundji (à gauche) n’a pas pu rivaliser avec la crème mondiale du sprint féminin hier soir à Lausanne. © Keystone

Alexandre Lachat, Lausanne

Publié le 27.08.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Athletissima » «C’est la toute première fois, depuis que je les suis sur les stades, que je vois mes deux filles présenter les moins bons temps d’engagement», rigolait le papa Safuka, peu avant le début du programme international du 47e Athletissima, hier soir à Lausanne. Merveilleuses de vélocité une semaine auparavant aux européens de Munich, Mujinga et Ditaji Kambundji étaient cette fois-ci, c’est vrai, opposées à la crème mondiale. Mais la mayonnaise n’a pas vraiment pris, malheureusement.

Au cœur d’une soirée plutôt venteuse mais épargnée par la pluie malgré le ciel bas, et dans une Pontaise très bien remplie mais pas pleine, le 100 m dames a été touché de plein fouet par la déroute des favorites jamaïcaines. Shelly-Ann Fraser-Pryce, victime d’une élong

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11