La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Un supplément d’âme» pour la ville

Après avoir perdu de nombreux cafés emblématiques, Lausanne veut en valoriser 44 «historiques»

Dans la brasserie Bavaria, le syndic Grégoire Junod (à gauche) a dévoilé la plaque réservée aux 44 établissements de la liste. © Keystone
Dans la brasserie Bavaria, le syndic Grégoire Junod (à gauche) a dévoilé la plaque réservée aux 44 établissements de la liste. © Keystone

Raphaël Besson

Publié le 18.11.2021

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Patrimoine, vanessa jeanneret » Ah Paris, Vienne, Venise… Lausanne se prendrait-elle pour la Ville Lumière? Est-ce que philosophes et artistes sont à croiser au détour d’un café ou d’un bar? Certains assureront que Lausanne exagère à se considérer capitale européenne lorsqu’elle tente des comparaisons.

Passé ce côté un peu prétentieux, la volonté de la municipalité de mettre à jour une liste des cafés «historiques» du chef-lieu vaudois (un inventaire de 122 lieux remonte à 1993-2006), de les promouvoir et d’en faire un atout touristique se défend. Cette volonté se comprend d’autant mieux si l’on relève le propos prononcé hier en conférence de presse par Martine Jaquet, déléguée au patrimoine, à propos des «chers disparus».

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11