La Liberté

Surveillance dénoncée

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
21.10.2020

Téléphonie » La Jeunesse socialiste vaudoise (JSV) demande une commission d’enquête sur «la surveillance de masse» des connexions téléphoniques révélée récemment. Elle dénonce «la surveillance de masse» disproportionnée qui a été pratiquée, selon eux, dans la chasse aux criminels responsables des attaques de fourgons blindés. Ces méthodes, qui touchent aussi les simples citoyens, doivent cesser et laisser place à une commission d’enquête indépendante qui fera la lumière sur ce système.

«En fonction des résultats et conclusions de la commission, la question de l’utilisation de ces moyens de surveillance devra être débattue à nouveau, tant au niveau cantonal que fédéral», écrit la JSV.

Elle veut aussi que le Tribunal des mesures de contrainte publie des statistiques sur les demandes acceptées et refusées. Cette instance statue sur les cas soumis par le Ministère public dans le cadre de ses enquêtes. Si la protection de la population est «une mission fondamentale», celle

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00