La Liberté

Soignés pour retrouver leur liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Depuis mars, le centre de soins d’Aigle a accueilli plus de 200 hérissons. © ARC/Jean-Bernard Sieber
Depuis mars, le centre de soins d’Aigle a accueilli plus de 200 hérissons. © ARC/Jean-Bernard Sieber
Partager cet article sur:
29.07.2020

A Aigle, les hérissons blessés et orphelins sont accueillis par une équipe de bénévoles aux petits soins

Sophie Dupont

Chablais » En pleine zone industrielle d’Aigle, dans un box commercial rouge pétant, la porte s’ouvre sur une réception où trônent des babioles en forme de hérisson. L’odeur, prenante, est vite oubliée face à la jovialité de Véronique Schorro. La cinquantenaire a ouvert une antenne de SOS Hérissons à Aigle il y a dix mois. En mars, elle a installé l’antenne chablaisienne dans ce box, transformé en centre de soins pour ce petit mammifère protégé.

Ciseaux, scalpels et autre matériel de soins sont accrochés au mur. Deux bénévoles concentrées nettoient les cages posées sur des étagères. Dans une petite caisse, une hérissonne allaite six petits. «Parmi eux, il y a deux orphelins qu’elle a adoptés ici au centre», sourit Véronique Schorro, elle aussi entièrement bénévole. Un peu plus loin dans une cage, Caramel se déplace en claudiquant. Il a été amputé de deux pattes d’un même côté, victime d’un robot-tondeuse. C’est l’un des principaux dangers pour les hérissons, avec les débrous

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00