La Liberté

Silence sur les malades à l’école

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Cesla Amarelle, ici dans une classe à Morges lors de la reprise le 11 mai, se réfugie derrière l’avis du médecin cantonal © Keystone
Cesla Amarelle, ici dans une classe à Morges lors de la reprise le 11 mai, se réfugie derrière l’avis du médecin cantonal © Keystone
Partager cet article sur:
19.05.2020

Vaud n’informe pas les parents et enseignants quand un seul cas de Covid-19 est détecté dans une classe

Sophie Dupont

Enseignement » Les cas de coronavirus dans les écoles resteront discrets. Lorsqu’un élève est testé positif, ni les familles, ni les enseignants ne seront mis au courant. Ce n’est qu’à partir de deux cas dans la même classe qu’une communications sera adressée, «avec les éventuelles mesures décidées par les autorités sanitaires».

Ce processus mis en place par le canton a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Alors que des enquêtes d’entourage sont systématiques pour les personnes testées positives, l’école n’est pas concernée. «Les enseignants et les camarades de classe ne sont pas contactés, car ils ne sont pas considérés comme des personnes ayant eu des contacts étroits», précise le communiqué conjoint du D&eacu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00