La Liberté

Rebecca Ruiz profondément choquée

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Comme cheffe du Département de la santé et de l’action sociale, Rebecca Ruiz, ici à côté de Julien Cuerel, membre du Conseil d’Administration, est «automatiquement» présidente du conseil d’administration de la Caisse de compensation. © Keystone
Comme cheffe du Département de la santé et de l’action sociale, Rebecca Ruiz, ici à côté de Julien Cuerel, membre du Conseil d’Administration, est «automatiquement» présidente du conseil d’administration de la Caisse de compensation. © Keystone
Partager cet article sur:
10.09.2021

Des centaines de milliers de francs détournés à la Caisse de compensation grâce à un système opaque

Raphaël besson

Gestion publique » «Il y a de quoi être ébranlé», a reconnu hier Vincent Grandjean, chancelier d’Etat. A ses côtés, la conseillère d’Etat vaudoise Rebecca Ruiz venait d’expliquer les découvertes très récentes des autorités, via le Contrôle cantonal des finances (CCF): «un système organisé, cloisonné, opaque» aurait été mis en place à la tête de la Caisse cantonale de compensation depuis «plusieurs années». Ce «système» aurait permis de faire payer sans que les organes de surveillance s’en aperçoivent «les dépenses excessives de la direction, entre autres pour l’aménagement des locaux et des frais professionnels annexes (hôtels, restaurants)».

L’ampleur des malversations supposées n’est pas connue pour l’heure, mais «des centaines de milliers de francs» seraient en jeu. La directrice de l’institution qui emploie près de 300 personnes et gère des flux financiers de l’ordre de cinq milliards de francs a été licenciée pour justes motifs, alors que les cinq autres membres de la d

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00