La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Ongleries à réglementer d’urgence

Des lacunes importantes constatées dans certains salons, notamment sur la dangerosité des produits

A Lausanne, seules 9% des ongleries ont démontré une organisation claire du nettoyage. © Keystone/photo prétexte
A Lausanne, seules 9% des ongleries ont démontré une organisation claire du nettoyage. © Keystone/photo prétexte

Raphaël besson

Publié le 01.12.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Lausanne » Les ongleries: ces salons ont fleuri un peu partout au point d’être décrits par Lausanne comme «un secteur économique en plein essor depuis ces cinq dernières années». Leurs activités ne sont pourtant pour ainsi dire pas encadrées et souffrent de «lacunes importantes». Une association faîtière s’inquiète même de travail au noir.

«C’est un domaine non réglementé, sans formation ou autorisation spécifiques, avec 73% d’indépendantes. Il y a un mauvais accès à l’information sur les produits qui peuvent être dangereux entre autres pour les femmes enceintes, pour les professionnelles comme pour les clientes», explique Emilie Moeschler, municipale responsable des sports et de la cohésion sociale.

«Nous n’avons pas constaté de risques majeurs

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11