La Liberté

Les vaches n’ont pas manqué d’eau

Publié le 04.10.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Agriculture » Bilan «positif» de l’approvisionnement en eau des alpages vaudois. Aucun hélicoptère n’a été utilisé.

Le canton de Vaud tire un bilan «positif» de l’opération mise en place cet été pour approvisionner les alpages en eau et leur permettre de faire face à la sécheresse. Des solutions pérennes sont à l’étude pour l’avenir.

Démarrée le 22 juillet, l’opération visant à mettre des points d’eau à disposition des exploitants des alpages vaudois, baptisée ALPA22, s’est terminée le 15 septembre. Un total de 68 exploitants «en manque aigu» d’or bleu ont pu être approvisionnés, a communiqué hier le canton. La collaboration entre les différents partenaires impliqués s’est déroulée «de façon optimale», selon ce communiqué.

L’exploitation d’une station de pompage provisoire au bord du lac de Joux ainsi que de trois points de ravitaillement de deux fois 40 m3 à L’Abbaye, 40 m3 à la Givrine et 40 m3 au col du Marchairuz a permis d’alimenter principalement des troupeaux sur environ 200 alpages dans le Jura. Près de 4,8 millions de litres d’eau ont été fournis.

Le recours à l’utilisation d’hélicoptères a pu être évité, ce qui était la volonté des autorités pour limiter l’impact écologique et financier de l’opération. Les coûts générés ont été financés par le budget ordinaire de la Direction générale de l’agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires (DGAV).

Engagée du 21 juillet au 16 septembre, la Protection civile vaudoise a assuré le montage, le fonctionnement et le démontage des trois sites d’approvisionnement.

Cette mission, exécutée par l’Organisation régionale de protection civile Jura Nord vaudois, a impliqué l’engagement de 94 personnes pour 402 jours de service et plus de 11 000 kilomètres ont été parcourus. La DGAV a conduit cette opération avec le soutien de l’Etat-major cantonal de conduite (EMCC), de l’Etablissement d’assurance contre l’incendie et les éléments naturels du canton (ECA) et de la Direction générale de l’environnement (DGE).

Pour l’avenir et dans le cadre du Plan climat de l’Etat notamment, le Département des finances et de l’agriculture (DFA) étudie des solutions pérennes pour augmenter la résilience des alpages vaudois au cas où ce type de situation devrait se répéter ces prochaines années.

ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11