La Liberté

L’hémorragie a été rapidement fatale

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
02.09.2021

Drame de Morges » L’homme abattu par la police a menacé les agents avec un couteau, selon le communiqué de la police.

Trois coups de feu ont été tirés par un seul policier, lundi soir, à la gare de Morges. L’impact d’une balle a causé une hémorragie «massive, inévitablement et rapidement fatale». L’homme de 37 ans, suisse, était connu des services de la police zurichoise, son canton de résidence.

Les investigations de la police scientifique de la Sûreté vaudoise établissent que l’homme a menacé les agents avec un couteau de 26 cm comprenant une lame de 13 centimètres. Il souffrait de problèmes d’ordre psychologique. Il est arrivé en train à Morges vers 16 h 45 et des témoins disent l’avoir vu cheminer sur les voies de circulation des trains. Il a été abattu peu avant 18 heures.

La Police cantonale vaudoise indique qu’elle «ne dispose en l’état d’aucune information démontrant un lien de la victime avec la radicalisation». Elle rectifie les déclarations de son prem

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00